SPLENDID FANS CLUB

Le Forum de Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Marie-Anne Chazel, Josiane Balasko, Michel Blanc, Gerard Jugnot.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un Clavier étonnamment fragile

Aller en bas 
AuteurMessage
Googlessa
Rang: Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 444
Age : 36
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Un Clavier étonnamment fragile   Lun 16 Avr - 19:35

Cinéma Dans le film d'Alexandra Leclère
Un Clavier étonnamment fragile
Christian Clavier est tout en retenue et en humanité dans « Le prix à payer », une acide comédie de moeurs.
MANCHE,PHILIPPE
samedi 14 avril 2007, 10:43

entretien
Paris
De notre envoyé spécial
A lors qu'on était parti, un peu avec des pieds de plomb, tailler une bavette avec l'ancien pensionnaire du Splendid - Christian Clavier n'est pas des plus affables en interview - on a surtout découvert ce qu'il est vraiment. Un comédien avec un grand C. Dans Le prix à payer, une comédie de moeurs piquante et grinçante signée Alexandra Leclère, Christian Clavier incarne un riche homme d'affaires obligé de faire chambre à part avec sa délicieuse épouse que campe une parfaite Nathalie Baye. Loin de ses « jacquouilleries », Clavier se glisse, tout en retenue, dans la peau d'un personnage fragile et tout simplement humain.
Ce n'est pas tous les jours qu'on vous voit à l'écran dans un rôle aussi éloigné que dans les comédies populaires qui ont fait votre succès. Avec « Le prix à payer », on a le sentiment de découvrir vraiment le comédien que vous êtes. Secrètement, souhaitez-vous que le film d'Alexandra Leclère vous amène vers d'autres rôles plus graves, plus fragiles, plus profonds ou plus sérieux ?
C'est un très beau personnage mais c'est le ton du film qui a nécessité ce rapport au rôle. Je suis assez peu disert sur ce que je fais. Je le fais, c'est tout. Ce sont aux autres d'avoir un point de vue, même si le vôtre est intéressant. Je n'ai pas de regard sur moi-même, je ne fais pas de plan de carrière, je n'ai aucun désir secret.
Lorsque j'ai lu le scénario d'Alexandra, j'ai parfaitement vu que l'écriture nécessitait un type de jeu différent. Nous ne sommes pas dans la caricature. Chaque film, c'est ça qui est intéressant, a son niveau de jeu.
J'ai souvent dit que je n'étais ni Jacquouille la fripouille, ni Napoléon, ni Astérix. Les gens n'ont pas l'air de vous croire.
Avez-vous l'impression que « Le prix à payer » sera un des points d'orgue de votre filmographie ?
Je ne sais pas du tout, nous verrons. Les rôles comptent dans la mesure où le public y adhère. C'est le côté bizarre de notre profession.
J'insiste. Inconsciemment, vous ne vous êtes pas dit que ce film vous permettait de proposer autre chose que les personnages auxquels vous venez de faire allusion et qui vous pèsent, peut-être, au fil des ans ?
Il n'y a là rien de secret, c'est une question d'opportunité. Je n'ai pas choisi ce film pour proposer une facette différente. Je suis trop auteur pour avoir une réaction d'acteur. C'est ça qui me rend un peu en décalage dans des discussions avec les journalistes. Je me sens probablement beaucoup plus auteur qu'acteur.
Jouer sous la direction d'une réalisatrice, ça change ?
C'est différent, surtout avec quelqu'un comme Alexandra. Je trouve que les hommes sont plus intéressés par la technique. Elle, qui est aussi auteure, est très intéressée par le devenir psychologique de ses personnages. C'est ça qui m'a permis de jouer de cette manière-là, grâce aussi à mes partenaires. Alexandra m'a fait sortir des choses que d'autres ne m'avaient pas fait sortir.
Je le répète, ce film était une envie. L'envie secrète est embêtante parce que ça veut dire que vous reniez ce que vous avez fait. Alors que dans ce que les gens adorent, j'ai écrit les trois quarts. Est-ce que ça changera ou pas ma carrière alors que le cinéma d'aujourd'hui est un cinéma de trentenaires et pas vraiment de quinquas ? Ce sera dans la mesure où le public répondra présent. À ce moment-là, ça va donner des envies à d'autres réalisateurs et ça déclenchera une série d'autres films. Ce serait formidable.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Webmistress S.F.C. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://splendidfansclub.altervista.org
tidoo
Les Bronzés 3 - Amis pour la vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 27
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: Un Clavier étonnamment fragile   Mar 17 Avr - 13:50

merci pour ce bel article googlessa Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry-fans.skyblog.com
marieannechazel
Les Bronzés 3 - Amis pour la vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : travaille dans une créperie à Val d'isère
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Un Clavier étonnamment fragile   Sam 21 Avr - 14:37

Oui merci on apprend pas mal sur ce role !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bronzesenvacance.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Clavier étonnamment fragile   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Clavier étonnamment fragile
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] FINGERKEYBOARD v2.1 : Clavier personnalisable [Gratuit]
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [RESOLU] HTC HD2 Plus de bip touche sur clavier telephone
» [REQUETE] Clavier HD sur HD2
» [INFO] Nouveau clavier HTC sur rom non cooké

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPLENDID FANS CLUB :: CHRISTIAN CLAVIER :: Média-
Sauter vers: